Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par pierre-gilles tronconi

environnement.gifAu cours de la campagne présidentielle qui vient se dérouler, on a vu un certain nombre d'écologistes (ou du moins auto-proclamés comme tels...) rejoindre le camp du candidat victorieux le 6 mai: Les Verts et affiliés, Corinne Lepage, Génération écologie...

La question que nous nous posons ici, c'est pourquoi un tel engouement?

Car enfin, quelles sont les propositions en matière d’écologie et de développement durable défendues par l’aujourd’hui Président de la République qui justifie leur adhésion, si ce n’est leur anti-sarkozysme pathologique ?

Il nous semble, au contraire, que les décisions annoncées par l’actuel Chef de l’Etat sont totalement incohérentes et guidées surtout par l’idéologie et l’électoralisme facile.

Deux exemples pour illustrer notre propos :

Pourquoi un tel acharnement à vouloir démanteler une centrale nucléaire (celle de Fessenheim) en parfait état de marche selon l’Autorité de sûreté nucléaire au mépris de l’intérêt de ses salariés ?

Pourquoi celle-là et pas une autre ? Et surtout comment espère-t’on remplacer sa capacité de production ? Autant de questions sans réponses pour une décision des plus arbitraires !

 

Quelle est la cohérence du choix de blocage du prix de l’essence énoncé par François Hollande dans un contexte de raréfaction des ressources d’énergie fossile, de lutte contre les changements climatiques et d’impératifs d’indépendance énergétique ?

Car enfin, la première des taxes carbones tant souhaitées par les Verts et leurs amis, c’est justement le prix du litre d’essence ! C’est son augmentation qui accélèrera les industriels à commercialiser des véhicules moins gourmands en carburant ou à développer les énergies alternatives. J’entendais récemment Jean-Marc Jancovici dire qu’en jouant uniquement sur le poids des véhicules, notamment les petites citadines, on pouvait facilement atteindre des consommations autour de 1.5l/100kms !

Sans compter que, sur un plan strictement budgétaire, il ne faut pas rêver ! Comme d’habitude, ce que le consommateur économisera, c’est le contribuable qui le paiera…

 

Alors finalement, il est acceptable de se demander si la seule véritable raison de ce soutien massif au candidat de gauche n’est pas celle qui a occupé le récent conseil national d’EELV : quels postes por Eva, Cécile, Jean-Vincent et les autres… 

Commenter cet article