Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par pierre-gilles tronconi

topbann.jpgAinsi le Conseil constitutionnel a invalidé la loi instaurant la taxe carbone.
Cette décision qu'il convient de respecter, et qui est peut-être une chance,  a été motivée par un trop grand nombre d'exemptions et une rupture de l'égalité devant l'impôt.
Cela m'inspire 2 commentaires:
- le premier, c'est , comme Patrice Hernu et le réseau France bleue l'ont fait remarquer depuis le début, la consternation de voir le gouvernement se laisser dicter sa politique, en matière environnementale, par Nicolas Hulot et un certain nombre d'associations qui n'ont pas le souci de l'intérêt général comme intérêt premier. 
Des propositions ont été faites par notre réseau mais aussi par de nombreux parlementaires de notre majorité pour adopter une fiscalité écologique, (que je soutiens, par ailleurs sans réserve!) efficace sur le plan environnemental et non pénalisante pour nos entreprises au premier rang desquelles les PME.
Gageons que, d'ici le 20 janvier, le gouvernement saura faire preuve de pragmatisme pour rectifier le tir et sauver cette réforme nécessaire promise par le candidat Sarkozy.
- le deuxième, c'est quand même
l'extraordinaire hypocrisie de la gauche et des Verts qui ont quasiment sablé le champagne à l'annonce de cette décision du Conseil constitutionnel alors que ce sont leurs thèses qui ont amené à ce fiasco!
Après leurs lamentations sur l'échec de Copenhague attribué à Nicolas Sarkozy alors que celui-ci a fait tout ce qui était possible pour sauver le sommet, on ne peut que constater que les polémiques politiciennes les intéressent bien plus que l'avenir de notre planète et la recherche de solutions réalistes aux défis environnementaux de l'avenir.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article