Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Tronconi

L'augmentation du prix du baril de pétrole et la perspective de plus en plus proche de la fin des réserves pétrolières au niveau mondial nous rappellent l'urgence de trouver des énergies alternatives. Les biocarburants en font partie.
Remarquons  d'abord que la France, qui a fait figure de précurseur dans ce domaine au début des années 90, a depuis été largement dépassée par l'Allemagne ou l'Espagne.
Aujourd'hui, le Premier ministre se fixe un objectif de 5.75% du carburant total à l'horizon 2008 (au lieu de 2010 comme le préconise l'Union européenne). C'est mieux mais force est de reconnaître qu'on est loin de la politique d'envergure qu'il faudrait entreprendre. Cela fait longtemps que le réseau France-Europe-Planète bleue prévoit que, sans le recours à la biomasse et aux biocarburants, l'Europe et la France n'arriveront pas à atteindre leurs objectifs de réduction de gaz à effet de serre.
De plus, l'Europe doit s'engager dans cette voie si elle veut conserver son indépendance énergétique dans l'ère du "post-pétrole".  En effet, les américains financent actuellement la technique du "carbone liquide" et espèrent bien, avec les pays riches en charbon et schiste, comme la Chine ou l'Australie,  reprendre la main.
Enfin, cela pourrait bien apporter à notre agriculture de nouveaux débouchés et être un élément de réponse à la réforme de la PAC.
Reste bien évidemment à résoudre le vaste problème de la réforme de la fiscalité qui doit aboutir à encourager les énergies propres.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article