Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par pierre-gilles tronconi

  Source: AFP du 30/01/07

Chaque citoyen de la planète peut désormais compenser sa pollution en achetant du CO2 à la tonne ou en plantant des arbres, suivant l'exemple de la conférence des experts mondiaux sur le climat à Paris, qui se veut "neutre en carbone".

En prenant l'avion, en se déplaçant en voiture, ou en utilisant un appareil électroménager, chacun consomme quotidiennement de l'énergie, contribuant ainsi à augmenter les émissions de dioxyde de carbone (CO2), principal gaz à effet de serre responsable du réchauffement de la planète.

Ainsi, les 500 scientifiques venus du monde entier pour participer à la conférence du Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (Giec) devraient engendrer environ 1.150 tonnes d'équivalent CO2, essentiellement dues au transport aérien.

Soucieux de faire de cette conférence un "événement écologiquement responsable", le gouvernement français a décidé de compenser ces émissions de CO2 en participant à un projet en Afrique qui réduira d'autant la pollution.

Pour rendre cette conférence "neutre en carbone", Paris va financer des foyers de cuisson à haut rendement dans des villages d'Erythrée, permettant d'économiser 50% du bois de cuisson par rapport à des foyers traditionnels et donc de diviser par deux les émissions de CO2 correspondantes.

Le financement se fera par achat de 1.150 tonnes de réductions d'émissions vérifiées selon les règles de la Convention cadre des Nations unies sur le changement climatique.

Et pour un calcul plus précis des quantités de gaz à effet de serre engendrées par la conférence du Giec, chaque participant a été invité à remplir un questionnaire portant sur le trajet et le mode de transport utilisé pour participer à cette réunion.

Le citoyen de base peut lui aussi participer à la lutte contre le changement climatique en finançant des projets susceptibles de générer des réductions de CO2.

Action Carbone (www.actioncarbone.org), association créée par le photographe Yann Arthus-Bertrand, et soutenu par l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), permet à chacun de calculer ses émissions de gaz à effet de serre et de faire un don pour financer des projets de capture de CO2 par la végétation (reforestation en Colombie ou au Chili) ou d'énergies renouvelables (réservoirs à biogaz en Chine, panneaux solaires au Brésil).

L'association CO2 Solidaire (www.co2solidaire.org) propose aux particuliers, aux entreprises et aux collectivités, de calculer leurs émissions et de les compenser en finançant divers projets dans des pays en développement.

Climat Mundi (www.climatmundi.fr) vend des certificats de réduction d'émissions de CO2 sous forme de "chèques cadeau" (à partir de 20 euros pour 1 tonne) et de cadeau de mariage avec un "pack just married" à 180 euros permettant de compenser les émissions de CO2 d'une soirée de 150 personnes et de 2 billets d'avion long courrier (9 t).

Le tour-opérateur français Voyageurs du Monde a de son côté décidé de "compenser" les émissions de CO2 liées aux voyages professionnels en avion de ses équipes, estimant que ces émissions correspondaient à un montant global de 70.000 euros par an pour l'ensemble du groupe.

Il s'est également lancé dans la promotion de cette démarche auprès de ses clients en les invitant à calculer leurs propres émissions sur le site de CO2 Solidaire et à participer à des projets de développement solidaire soutenu par le GERES (Groupe Energies Renouvelables Et Solidarité).

Commenter cet article