Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par pierre-gilles tronconi

Notre ami Dominique Garrigues, Président de l'Institut pour une gestion raisonnée de l'environnement (IEGRE), me fait parvenir le message suivant:

L'Académie de Médecine a fait paraître un intéressant communiqué, démontrant l'absence totale de danger sanitaire des antennes de téléphonie mobile. Elle rappelle aussi quelques précautions de principe à prendre sur le maniement du "Principe de Précaution" : 

"Le 16 février 2009, un opérateur de téléphonie mobile a été condamné par le Tribunal de grande instance de Carpentras à démonter une antenne-relais à Châteauneuf-du-Pape ; le 4 février 2009, un autre opérateur de téléphonie mobile avait été condamné par la Cour d’appel de Versailles à démonter une antenne à Tassin-la-demi-lune. Dans les deux cas, la justice a tranché en faveur des particuliers, au nom du principe de précaution 
L’Académie nationale de Médecine rappelle les données scientifiques suivantes : 
- Les antennes de téléphonie mobile entraînent une exposition aux champs électromagnétiques 100 à 100.000 fois plus faible que les téléphones portables : être exposé pendant 24 heures à une antenne à 1 volt par mètre donne la même exposition de la tête que de téléphoner avec un portable pendant 30 secondes. 
- On ne connaît aucun mécanisme par lequel les champs électromagnétiques dans cette gamme d’énergie et de fréquence pourraient avoir un effet négatif sur la santé. L’OMS  et le Scenihr  se sont prononcés unanimement sur l’absence de risque de ces antennes.


Continuer à lire "Les antennes de téléphonie mobile"

Commenter cet article