Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par pierre-gilles tronconi

Décidément, les socialistes (à l'instar de Ségolène Royal qui projette de pénaliser les entreprises qui, en Poitou-Charentes, auraient recours au CPE!) pratiquent ces derniers temps la menace tous azimuts, faute d'obtenir légalement gain de cause.

Ainsi, M. René Raimondi, maire PS de Fos-sur-mer, n'hésite-t'il pas à annoncer dans une dépêche AFP du 08/03/2006 qu' il "se réservera le droit de lever un impôt qui sera acquitté par l'ensemble des contribuables des 18 communes de la communauté urbaine de Marseille Provence Métropole". Il argue pour justifier sa décision de l'article 90 de la loi de finances pour 2006 qui donne la possibilité aux communes "d'instituer, sur délibération, une taxe assise sur le tonnage des déchets réceptionnés dans les décharges et incinérateurs de déchets ménagers installés sur le territoire communal à compter du 1er janvier 2006".

Et M. Raimondi, de conclure que la somme ainsi collectée servira   "exclusivement à la création d'un institut de contrôle qui permettra de vérifier les pollutions générées par cet incinérateur" !

De qui se moque-t'on ? Il est inadmissible que l'ensemble des habitants de MPM soient ainsi pris en otage par un élu parce qu'il n'aura pas été capable de faire valoir ses arguments devant le comité départemental d'hygiène ou la Préfecture de PACA qui, tous deux valident le projet de la CUM.

N'hésitez pas à lui faire part de votre réprobation en laissant un message sur le site de la ville de Fos-sur-mer.

Commenter cet article