Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pierre-Gilles Tronconi

      M.Lepeltier a présenté sa loi sur l'eau. Celle-ci , longtemps attendue et ajournée à plusieurs reprises, se fixe des objectifs ambitieux: "un bon état écologique des eaux d'ici 2015", conformes aux recommandations européennes.

Cependant, la mesure qui a le plus retenu l'attention et suscité la polémique cocncerne le refus du gouvernement, conformément au voeu de Jacques Chirac, d'augmenter les taxes versées par les agriculteurs. Aussitôt, certains milieux écologistes de s'indigner, en disant que le gouvernement cédait au lobby agricole et abandonnait le sacro-saint principe du pollueur-payeur.

Je pense que la réalité est plus complexe.

D'abord, il n'est pas sain de présenter systématiquement les agriculteurs comme d'horribles pollueurs. Il ne faut pas oublier que, même si certaines techniques imposées par un système qui favorisait l'agriculture intensive, sont destructrices de l'environnement, ils jouent un rôle essentiel dans l'entretien de notre patrimoine naturel.

Ensuite, le principe même d'une taxe n' est-il pas contre-productif, alors qu'il favorise les grosses exploitations (donc l'agriculture intensive) qui auront les moyens de s'acheter une sorte de "permis de polluer"?

Pour éclairer le débat, 2 articles, l'un du Figaro et l'autre du Monde:http://www.lefigaro.fr/france/20050310.FIG0017.html

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3224,36-401072,0.html

 

 

 

Commenter cet article