Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par pierre-gilles tronconi

Sous l'autorité de Messieurs François d'Aubert, ambassadeur d'Iter et haut représentant de la France et Kaname Ikeda, directeur général d'Iter, le premier débat public sur l'installation du réacteur expérimental de fusion thermonucléaire Iter à Cadarache (Bouches-du-Rhône) devait se tenir à Aix en Provence.

Des opposants membres du collectif "Sortir du nucléaire", une centaine selon eux, environ 70 selon les responsables d'Iter, ont investi la tribune où avaient pris place les dirigeants d'Iter, empêchant toute tenue du débat.

"Pour nous, un débat public doit se tenir avant une décision. Or, la décision d'implanter Iter a déjà été prise en juin. Nous demandons donc l'annulation de cette décision, pour qu'un vrai débat puisse avoir lieu", a indiqué à l'AFP Stéphane Lhomme, porte-parole du réseau "Sortir du nucléaire", qui rassemble une quarantaine d'associations et d'organisations, dont les Verts.

Dans un communiqué, Monsieur d'Aubert, a regretté "que certains aient délibérément décidé d'empêcher les citoyens de débattre de ce grand projet international de recherche".

"Je ne doute pas qu'à l'avenir les personnes qui souhaiteraient débattre ne seront plus privées de la parole et seront respectées", a-t-il ajouté.

Une fois de plus, je déplore ce type d'attitude de même nature que celle des "faucheurs d'OGM". Ce n'est pas en refusant le débat et en essayant d'imposer par la force son opinion que l'on fera avancer la cause de l'écologie, du moins de celle, humaniste et non dogmatique, basée sur des données scientifiques sérieuses que j'essaie de défendre ici.

source: AFP

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article