Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Tronconi

L'écologie que j'essaie de défendre ici se base sur des faits établis scientifiquement et n'utilise pas les peurs pour prospérer.

Ainsi, les résultats de l'équipe internationale menée par Nicolas Belloin publiés dans la revue Nature et portant sur les effets des aérosols sur le réchauffement climatique me paraissent de nature à bouleverser beaucoup d'idées toutes faites. Selon cette étude, la limitation de la pollution par les aérosols aurait pour effet pervers d'accélérer le réchauffement climatique.

Les aérosols, nuages de particules microscopiques émanant de la dispersion de substances à la surface de la Terre (suie des feux, éruptions volcaniques) ou de rejets industriels (centrales électriques, avions, transports) ont pour effet connu de refroidir la planète par réfléchissement du rayonnement solaire. Ce qui est nouveau, c'est l'ampleur du phénomène qui a pu être mesuré grâce à un engin embarqué à bord des satellites Aqua et Terra de la NASA et prenant en compte les aérosols présents au-dessus des océans et des continents.

Conclusion des chercheurs: " le contrôle continu des émissions d'aérosols pourrait entraîner un réchauffement plus important que prévu par les modèles actuels."

Reste à savoir, d'une part, dans quelles proportions les deux phénomènes de limitation des gaz à effet de serre et  des aérosols se compensent et d'autre part comment lutter contre le brouillard irritant et néfaste pour la santé humaine induit par les aérosols sans compromettre la lutte nécessaire contre le réchauffement climatique.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article