Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par pierre-gilles tronconi

camargue.jpgLES SAINTES-MARIES DE LA MER (AFP) - 18/12/07 14:09

Nicolas Sarkozy s'est rendu mardi en Camargue, "une des plus belles régions de France, et en même temps une des plus menacées", a-t-il dit, pour illustrer la nécessité de lutter "tout de suite" contre le réchauffement climatique.

"Le réchauffement climatique, les risques de montée des eaux, mettraient en cause une région comme la vôtre, je n'ai pas l'intention que Sainte-Marie devienne une île, je veux qu'elle reste la presqu'île", a déclaré M. Sarkozy lors d'une allocution prononcée à la mairie des Saintes-Marie.

"Il s'agit que la France montre l'exemple, prenne des décisions, exige des résultats et appelle l'ensemble des autres pays du monde, et notamment les Etats-Unis dont nous avons besoin dans ce combat, à avoir une position qui préserve la nature, les équilibres et notre planète", a-t-il poursuivi.

Un mois et demi après le Grenelle de l'environnement, le chef de l'Etat, qui était accompagné du ministre et de la secrétaire d'Etat chargés de l'Ecologie, Jean-Louis Borloo et Nathalie Kosciusko-Morizet, s'est engagé à en tenir "intégralement" toutes les décisions.

"Je veux dire solennellement que les engagements du Grenelle de l'environnement, c'est pas qu'ils seront intégralement tenus, c'est qu'ils seront scrupuleusement respectés", a martelé Nicolas Sarkozy.

"Je ne me laisserai arrêter par personne (...) des décisions ont été prises, nous les appliquerons", a-t-il insisté. "Moi, je ne veux pas qu'à la fin de mon quinquennat, on dise qu'il a beaucoup parlé et peu décidé (...) je veux qu'on décide tout de suite".

Le président s'est également réjoui de la publication, mardi au Journal officiel, de la loi réformant le statut du parc naturel régional de Camargue. Ce texte à mis fin à un imbroglio juridique de plusieurs années qui menaçait de voir le site perdre son label de zone protégée.

"Ce problème est donc réglé", s'est félicité M. Sarkozy. "J'ai en quelque sorte voulu placer la Camargue (...) sous la protection de l'Etat parce qu'ici, si l'Etat n'est pas à votre côté compte tenu de l'ampleur des chantiers et des décisions à prendre, ce territoire peut mourir", a-t-il souligné.

Arrivé mardi matin en Camargue, Nicolas Sarkozy a visité le musée du Parc naturel régional de Camargue, dont les 100.000 hectares constituent la plus vaste zone humide de France.

La loi réformant le statut de ce parc a été publiée au Journal Officiel de mardi. Ce texte confie la gestion du parc à un syndicat mixte, comme le prévoit le code de l'Environnement depuis la loi du 14 avril 2006 sur les parcs nationaux et les parcs naturels régionaux.

Il prolonge la durée de validité du classement du parc naturel régional de Camargue jusqu'au 18 février 2011.

Il s'est ensuite rendu à la Pointe de Cacharel et aux Saintes-Maries pour s'y faire présenter les travaux d'aménagement du littoral, menacé d'érosion par la montée du niveau de la mer, avant de rentrer à Paris à la mi-journée.

Commenter cet article

Yoann Gontier 18/12/2007 21:07

Pour Génération Ecologie, cette visite symbolise la reconnaissance du travail accompli par tous ceux qui avaient conscience que la survie du Parc était vitale pour la Camargue.Leur mobilisation, au plus haut niveau, a permis de garantir l’avenir de ce territoire.En effet, le 4 décembre, le Parlement a voté, unanimement, une loi qui institue la création d’un Syndicat Mixte assurant la gestion du Parc. Génération Ecologie, par la voix de sa Présidente, France GAMERRE, ne peut que se réjouir de cette mesure et souhaite qu’elle ouvre la voix à une nouvelle politique française de gestion du littoral et des zones côtières sensibles.  À l’heure où la protection des zones humides en Méditerranée est des plus urgente, cette visite Présidentielle et ministérielle est particulièrement bienvenue.