Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par pierre-gilles tronconi

boutton-grenelle-200.jpgEn annonçant prématurément un gel sur les semences commerciales OGM (propos aussitôt démentis par le Ministre de l'Agriculture Michel Barnier pour qui "la question n'est pas tranchée!"), Jean-Louis Borloo aurait-il gaffé?

En tout cas, ce qui est sûr, c'est que cette petite phrase du Ministre a mis le feu à l'intergroupe sur les OGM chargé de préparer le Grenelle de l'environnement.

Que ce soit du côté des professionnels des semences et de la protection des plantes qui ont demandé à être "reçus en urgence par Nicolas Sarkozy" ou de celui du président de l'Assemblée permanente des chambres d'agriculture, Didier Marteau  qui a exprimé le "ras-le-bol des quelque 2.000 agriculteurs qui ont semé des OGM en toute légalité, qui sont moralement harcelés et font face aux destructions quotidiennes de parcelles dédiées à la recherche ou à la production", tous s'étonnent de "la méthode et la forme qui font que le gouvernement annonce les orientations qui vont être prises avant la fin des négociations: en ce cas, ce n'est pas la peine de nous demander de venir" et se demandent " 
A quoi sert d'organiser un Grenelle si tout est déjà décidé à l'avance?".

Dans ces colonnes, nous avons déjà abordé ce sujet complexe et, à l'instar de notre Président Patrice Hernu, nous pensons qu'un grand débat à l'Assemblée Nationale sera indispensable pour définir un cadre convenable à ces cultures.

Lire la réaction du Nouveau Centre sur le sujet

Commenter cet article