Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par pierre-gilles tronconi

hernu.jpgCe samedi "3 fois 7" est également la grande journée proposée par Al Gore : Live Earth. Que vive notre terre ! Suivre et revoir Live Earth - Articles et vidéos

Jean-Louis Borloo appelait la veille tous ceux qui en ce jour exprimeront leur joie de vivre à se joindre en coeur et en pensée à cette aspiration des millions de fois partagées tout autour de notre planète. Peut-être des milliards de fois.

Mais, cela ne suffira pas !

Le coeur est certes indispensable pour garder vivante la biodiversité comme pour préserver, sans béquille, la beauté de nos paysages et le climat si varié qui les a engendrés et qui les entretient. Car, la Terre est le grand jardin de toutes les traditions universelles.

La pomme, ce carbone des origines, est faite pour l'écosystème dont elle est un élément et donc elle est également là pour nourrir l'Homme. Elle n'est pas faite pour sa consommation. Voilà "La" Différence que nous redécouvrons par la force des choses, c'est-à-dire par le cri d'une Nature abusée.

Nous disons souvent ici qu'issus d'une "économie du travail", telle que l'a pensée tant les marxistes que les libéraux dans la foulée de Marx ou de Ricardo, nous vivons désormais l'aube d'une économie du carbone lequel, en première analyse, fonde toute valeur et sa contre valeur. Le carbone que fixe la pousse des plantes est à la base de toute création. Et c'est ainsi que dans la société post-productiviste, la valeur de la vie rejoint celle de tout capital. Contrairement à ce qui est souvent avancé parce que mal compris !

Voilà l'urgence qui impose la révolution écologique à laquelle aspirent au moins en discours bien des dirigeants qui, il y a peu de temps encore, classaient ces préoccupations dans les discours sociétaux qu'imposait l'air des temps médiatiques. Croyaient-ils !

Lire la suite de l'édito de Patrice Hernu

Commenter cet article