Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par pierre-gilles tronconi

TRN056.jpgSAN FRANCISCO (AFP), le 18/04/2007

Les voitures et camions roulant à l'éthanol seraient plus polluants que les véhicules n'utilisant que de l'essence, provoquant davantage de maladies et de décès, selon une étude publiée mercredi aux Etats-Unis.

Si l'ensemble du parc automobile actuel était converti pour utiliser de l'éthanol, le nombre de décès liés à la pollution augmenterait de 4% environ aux Etats-Unis, selon les auteurs de cette recherche qui paraît dans la dernière édition de la revue Environmental Science & Technology.

"Les résultats de nos modèles ordinateurs montrent qu'un mélange d'essence avec une concentration élevée d'éthanol présente un risque égal voire plus grand pour la santé publique que l'essence seule", précise Mark Jacobson, un spécialiste des sciences atmosphériques de l'université Stanford en Californie (ouest).

L'éthanol, produit surtout actuellement à partir du maïs, offre le potentiel selon l'administration Bush de réduire la dépendance des Etats-Unis vis-à-vis du pétrole étranger tout en réduisant la pollution.

Mark Jacobson a utilisé plusieurs simulations des conditions atmosphériques aux Etats-Unis en 2020 quand les voitures roulant à l'éthanol seront probablement nombreuses sur les routes.

Le premier scénario est celui d'un parc automobile roulant entièrement à l'essence en 2020 et le second avec un carburant appelé E85 constitué à 85% d'éthanol et 15% d'essence.

"Dans certaines parties du pays, le mélange E85 a entraîné une forte augmentation de l'ozone, un des principaux éléments du smog", selon cette simulation, indique le scientifique.

Une augmentation même modeste de l'ozone dans l'atmosphère est liée à l'augmentation des cas d'asthme, un affaiblissement du système immunitaire et d'autres problèmes de santé.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), plus de 800.000 personnes meurent annuellement dans le monde à cause de l'ozone et d'autres substances chimiques en suspension dans l'atmosphère.

Le mélange éthanol-essence pourrait entraîner une augmentation des visites aux urgences des hôpitaux à cause de crises d'asthme de 770 par an en 2020 aux Etats-Unis, selon cette étude.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article