Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par pierre-gilles tronconi

Il est temps de construire une véritable écologie réaliste, humaniste et moderne !

Une fois de plus, les Verts sont au bord de la crise de nerfs entraînant aussitôt les habituels commentaires médiatiques sur la mort supposée de l'écologie politique.

Pourtant, comme toujours, tout cela n'est qu'une tempête dans un verre d'eau bien politicien.

Car, enfin, sur quoi porte ce désaccord essentiel ? Sur la révision des tabous habituels d'une certaine écologie ? Sue l'adaptabilité du modèle écologique à l'économie d'aujourd'hui ?

Que nenni ! Le seul grand débat est de savoir s'il faut rentrer au gouvernement ou s'allier à l'extrême gauche. Bref, la chasse aux postes.....

Quelle insulte par rapport aux grands enjeux environnementaux qui guettent l'humanité dans un futur assez proche !

Avec Ecologie bleue, notre position est beaucoup plus claire et responsable.

Sur le plan politique, nous nous situons sans ambiguité dans l'union de la droite et du centre en toute liberté et indépendance parce que nous croyons qu'il faut utiliser les mécanismes modernes de l'économie de marché pour faire avancer efficacement la cause environnementale.

Sur le plan des idées, nous prônons un certain nombre d'idées neuves:

- prendre en compte le dérèglement du cycle de l'eau comme facteur majeur du dérèglement climatique et pas seulement les émissions de CO2

- trouver une fiscalité environnementale simple qui trouve sa place dans un contexte général de diminution de la pression fiscale (taxer la pollution plutôt que le travail)

- promouvoir une justice internationale dans le domaine de l'environnement

- utiliser la science comme catalyseur des solutions écologiques et non comme ennemi qu'il faut combattre.

En conclusion, ce qui meurt ce n'est pas l'écologie politique mais une certaine vision archaïque de l'écologie.

Ecologie bleue est prête à relever le défi d'une écologie réaliste, humaniste et moderne.

Commenter cet article