Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par pierre-gilles tronconi

Ecologie au FN : Il serait temps d'arrêter de bercer les Français avec des contes qu'un enfant de 6 ans ne croirait pas !

Une fois n'est pas coutume, mon billet va s'intéresser aujourd'hui au Front National.

Dans son entreprise de "dédiabolisation" de son parti (que je qualifierais plutôt d'attrape-mouches pour grapiller des voix de tous bords de l'échiquier politique), voilà que Mme Le Pen se découvre soudainement écologiste pour, dit-elle "redorer l'image de l'écologie" !

Voyons de plus près ce que nous propose cette "Nouvelle écologie".

Sur la forme, rien de bien neuf. Toujours la même réthorique: tous les autres sont des crétins et le Front national va apporter aux Français la réponse simplissime que nos élites par calcul ou ignorance ont toujours voulu leur cacher. Du conspirationnisme de bas étage.

Sur le fond, ça n'est pas mieux.

D'abord des évidences comme "favoriser la consommation locale" ou "relancer massivement la recherche énergétique" (avec quel argent,on ne nous le dit pas...)

Ensuite, un petit couplet sur le refus de laisser l'écologie à la gauche et de promouvoir une écologie réaliste et non punitive pour lequel nous serions en droit avec Patrice Hernu de réclamer des droits d'auteur.

Enfin, on retrouve dans cette initiative toutes les obsessions et les fantasmes du mouvement lepéniste au niveau économique.

Il faut, nous dit-on, investir 150 milliards pour la transition énergétique en les finançant avec "des prêts de la banque de France" ! Mais évidemment, cela n'est pas possible aujourd'hui, non pas selon eux à cause de l'endettement abyssal de notre budget mais bien sûr, à cause de l'Union européenne et de la sorcière Merckel !

Et de conclure "Il est impossible de faire la transition énergétique à l'intérieur de l'Union européenne !"

Il serait temps que le Front National et ses dirigeants arrêtent de bercer les Français avec des contes qu'un enfant de 6 ans ne croirait pas !

L'écologie réaliste, elle tient compte justement des réalités du monde d'aujourd'hui, et notamment de la mondialisation des économies, de l'apport de la construction européenne, en particulier pour coordonner une véritable stratégie énergétique à l'échelle du continent et de l'efficacité reconnue partout dans le monde de l'économie de marché.

Finalement, la "Nouvelle écologie" de Mme Le Pen anti-libérale, anti-européenne, anti-mondialiste n'est pas si différente que ça de celle promue par M.Mélenchon ou les plus gauchistes des Verts !

Pierre-Gilles Tronconi
Président d'Ecologie bleue

Commenter cet article