Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par pierre-gilles tronconi

Non, le pôle écologique de l'UMP ne doit pas être le grand absent de la recomposition de notre mouvement !

Depuis les dernières municipales qui avaient vu un beau succès de l'UMP et qui ont permis à de nombreux membres d'Ecologie bleue de faire leur entrée dans les conseils municipaux, tout s'est dégradé pour notre famille politique: défaite aux européennes derrière le FN, affaire Bygmalion, démission forcée de Jean-François Copé et enfin, nomination de ce triumvirat de transition de 3 anciens premiers ministres censés organiser pour l'automne un congrès où les militants pourront choisir un nouveau Président.

Durant tout ce temps, je me suis abstenu de tout commentaire considérant d'une part qu'en certaines circonstances le silence est d'or et d'autre part parce qu'on ne nous demandait pas notre avis, tout se nouant et se dénouant à Paris entre les grandes "personnalités" de l'UMP.

Je me permets cependant aujourd'hui, alors que le plus gros de la crise est derrière nous, quelques remarques:

- On nous dit qu'un compromis a été trouvé entre les différentes composantes de l'union: gaullistes, sarkozystes, centristes, libéraux,.... Je ne me souviens cependant pas qu'on nous ait consulté d'aucune manière alors qu'Ecologie bleue a été avec Patrice Hernu l'un des 5 mouvements fondateurs de l'UMP. Faut-il rappeler à tous ceux qui disent vouloir revenir aux bases fondatrices de notre mouvement le message du Président Jacques Chirac lors de notre fusion dans l'UMP ? Espérons qu'Alain Juppé, aujourd'hui membre du triumvirat et qui avait signé avec nous le protocole d'accord (accord qui n'a jamais été respecté d'ailleurs !) saura s'en souvenir...

- On nous dit aussi que nous pourrons choisir la ligne de notre parti mais apparemment, il n'y aura pas de vote sur les motions ! Alors comment les militants pourront-ils donner leur avis sur la ligne programmatique et le positionnement de leur mouvement ?

En tous cas, d'ici ce congrès, Ecologie bleue va continuer à se structurer et forte de ses militants et de ses élus, fera entendre sa voix avec force.

Nous le ferons d'autant plus qu'au cours de toutes les réunions que nous avons pu tenir, les dialogues que nous avons pu avoir avec les élus et les militants, il en est ressorti que ce qui manquait cruellement à l'UMP, c'était une véritable culture de droite en ce qui concerne l'écologie.

Nous prendrons bientôt des initiatives fortes et nous questionnerons les différents candidats à la présidence de l'UMP sur l'importance qu'ils accordent aux valeurs du développement durable.

Non, le pôle écologique de l'UMP ne doit pas être le grand absent de la recomposition de notre mouvement.

Ecologie bleue y veillera !

Pierre-Gilles TRONCONI

Président d'Ecologie bleue

Commenter cet article

KHALVADJIAN 13/06/2014 20:11

Pierre Gilles ,100%d 'accord avec toi .il faudrait structurer un "memo" à destination des candidats ...