Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par pierre-gilles tronconi

Le 25 mai 2014 auront lieu les élections européennes.

C'est un moment très important puisque depuis le traité de Lisbonne, le Président de la Commission européenne sera choisi par les parlementaires élus par les peuples des différents pays de l'Union européenne.

C'est un premier pas vers la démocratisation de l'Union si décriée chez nous. Car enfin, à gauche comme à droite, on n'entend du matin au soir que des critiques envers l'Europe. A croire que celle-ci est devenue le bouc émissaire facile de notre incapacité chronique à adapter notre pays aux défis de la mondialisation.

Bien sûr, tout n'est pas parfait. Beaucoup de secteurs de la politique européenne doivent être améliorés.

Je pense, en particulier, au domaine de l'énergie où les politiques contradictoires menées par les Etats membres sont dommageables pour la défense des intérêts européens.

Je pense aussi au domaine de la sécurité alimentaire où la présence de puissants lobbies à Bruxelles empêchent une protection convenable de la santé des quelque 300 millions d'Européens.

Mais enfin, qui peut nier que les principaux enjeux environnementaux ne peuvent se traiter qu'à l'échelon européen ? A ce titre, n'oublions pas que notre continent est devenu un exemple mondial en matière de lutte contre les émissions de gaz à effet de serre.

De même, la libre circulation au sein de l'Union européenne est un facteur formidable d'enrichissement pour nos jeunes qui plébiscitent les programmes Erasmus.

Ni eurobéat ni eurosceptique, Ecologie bleue se veut un mouvement profondément européen. Nous pensons que le vieux débat stérile entre fédéralisme et confédéralisme est dépassé. Il nous faut continuer l'oeuvre des pères fondateurs et l'adapter au monde moderne en permettant à différents pays sur tel ou tel sujet d'avancer de manière plus intégrée, que ce soit sur l'environnement, la monnaie, la politique d'immigration ou la défense.

Evidemment, l'échec de la politique menée par François Hollande et sa majorité, notamment dans le domaine économique et social, depuis 2012 met la France dans une telle situation de faiblesse que notre pays ne se retrouve bien souvent qu'en position de spectateur alors qu'il devrait comme cela était le cas depuis le Général de Gaulle jusqu'à Nicolas Sarkozy exercer avec nos amis allemands le leadership.

C'est pourquoi, Ecologie bleue appelle à voter en masse à ces élections et à choisir les listes "Pour la France, agir en Europe" présentés par l'UMP dans toute la France.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article